Quel type de bétonnière choisir ?

La bétonnière est un machin qui sert à mélanger les composantes du béton : le gravier, le ciment, l’eau et le sable. Donc, c’est l’outil indispensable afin de construire une clôture, réaliser une dalle et d’autres sortes d’ouvrages en béton. Elle est constituée d’un moteur thermique ou électrique, d’un récipient spécial appelé cuve basculante qui est en rotation, d’un volant avec des encoches d’arrêt pour orienter la cuve dans les positions de travail qu’on souhaite et puis la basculer pour la vider dans une brouette, ainsi qu’un châssis monté sur roues. On distingue plusieurs sortes de bétonnières : tractable ou non tractable, électriques ou thermiques. Il faudra alors désigner le modèle pouvant répondre le mieux aux besoins du maçon et à vos exigences. 

Et s’il s’agit d’une bétonnière électrique ?

La bétonnière électrique est une large gamme de bétonnière ne nécessitant quasiment aucun entretien. On n’a donc pas besoin d’huile ni d’essence. Ce type de bétonnières fonctionne tout simplement en la branchant à une prise de courant. Immédiatement, ce type de bétonnière de large gamme démarre indépendamment de la température extérieure. Sa légèreté, telle est son avantage.

En outre, elle est aussi facile à utiliser par le fabricant. Une bétonnière électrique est parfois monophasée 220 V, avec une puissance allant de 500 à 1500 watts. Les bétonnières ayant une puissance dépassant ou égale à 1500 watts sont triphasées. N’oubliez pas que vous pouvez découvrir des mini-bétonnières électriques facilement transportables à l’intérieur de bâtiments. Sa cuve a une capacité de 65 litres. Elles sont très idéales pour effectuer petits travaux d’intérieur. Pour plus d’informations, cliquez ici

Qu’en est-il d’une bétonnière thermique ?

L’avantage d’une bétonnière thermique est son autonomie. Elle ne nécessite donc pas de courant électrique ni de courant issu d’un groupe électrogène. Elle est également plus puissante, de 1 à 7 chevaux, et plus fort en cas d’utilisation intensive. Une plus grande quantité de béton pourrait ainsi en résulter.  La bétonnière thermique est très familière dans les énormes chantiers de construction. Nombreux sont les professionnels qui l’utilisent dans le monde. Elle comporte parfois des quatre pneus gonflables afin qu’on puisse la tracter facilement.

Quelques conseils pour choisir la bonne bétonnière

Pour ne pas faire d’erreur dans le choix d’une bétonnière, on doit d’abord préciser la nature des travaux à effectuer. Par conséquent, pour d’énormes chantiers, on vous recommande intensément d’orienter votre choix sur une bétonnière thermique perfectionnée, dotée d’une cuve capable d’aborder jusqu’à un volume de 150 litres, puissante. Au contraire, concernant les petits travaux de maçonnerie, il est idéal de porter votre choix sur une bétonnière électrique disposant d’une cuve de volume inférieur à 150 litres.

Par ailleurs, après avoir porté votre choix suivant la nature des travaux à effectuer, il faut maintenant faire la détermination de la fréquence d’utilisation. Il faudra donc s’interroger comme suit : à quelle fréquence va-t-on utiliser ? Est-ce pour un usage occasionnel, ou une utilisation régulière, intensive ? Vous êtes un constructeur particulier, et vous souhaitez acheter une bétonnière que votre petit projet nécessite ? Alors, on vous conseille de prendre une décision pour une bétonnière électrique munie d’une cuve dont le volume est de 100 à 120 litres. Si vous voulez utiliser votre bétonnière de manière plus fréquente, alors, prenez une bétonnière électrique de 150 litres ou plus. 

Par contre, souvenez-vous bien qu’il faut surtout du courant ou du groupe électrogène pour faire démarrer votre bétonnière électrique. Pour ceux qui ne sont plus amateurs travaillant dans le secteur du BTP, construction, etc., portez votre choix sur la bétonnière thermique. Celle-ci est assurément autonome. Si vous prétendez utiliser votre bétonnière de manière régulière et intensive, tout au long d’une journée continue, alors il est idéal d’en choisir une disposant d’un volume d’au minimum 250 litres.

Le choix du type de bétonnière sur le plan pratique

Le choix d’une bétonnière dépend surtout de la quantité de béton imaginé par le fabricant. Quel format prendre entre la mini-bétonnière, c’est-à-dire pour les petits travaux, la bétonnière professionnelle qui est motorisée et munie de roues, ou l’auto-bétonnière qui idéale pour les chantiers compliqués ? La taille de la cuve est à choisir entre le volume à préparer et le choix probable d’une bétonnière à chargeur. Le volume des bétons sont obtenus par une formule simple : longueur × largeur × épaisseur.

Lorsque la quantité est calculée, on détermine le quotient du volume par la capacité du mélange de la bétonnière pour avoir le nombre de gâchées à faire. Par exemple, un béton de 2,4 mètres cubes, c’est-à-dire 200 litres, nécessite une bétonnière ayant une capacité d’au moins 130 litres. Du coup, on obtiendra 18 à 19 bétons frais. À noter que le mot composé mini-bétonnière rassemble 3 types de bétonnière différents qui sont la bétonnière brouette manuelle, la mini-bétonnière manuelle, et bétonnière brouette motorisée. Le type de bétonnière se choisira toujours en fonction du mortier à réaliser et du nombre de bétons à fabriquer.