Les étapes du coffrage de béton

coffrage de béton

Face aux spécificités des chantiers, les techniques de coffrage évoluent aussi pour répondre aux besoins en matière de construction. Le coffrage n’est pas destiné à rester en place. Toutefois, il reste une étape essentielle du bétonnage.

Le rôle du coffrage de béton

Le bétonnage nécessite le respect de quelques étapes dont le coffrage est une étape clé. Pour réussir la mise en place du béton, il existe différents techniques et conseils pour le coffrage de béton. Le coffrage est une étape préalable qui exige un travail minutieux et nécessite l’utilisation d’outils spéciaux pour assurer la solidité du béton, voir ce site pour plus d’infos.

En fait, le rôle du coffrage est d’accueillir le béton en attendant son durcissement, une étape incontournable pour la réalisation d’un ouvrage en béton. Le coffrage de dalle en béton consiste à faire un moule temporaire en bois ou en acier avant de couler le béton. Généralement, le coffrage est construit en bois. Le principal objectif étant la solidité du coffrage, il convient de prendre en compte quelques critères essentiels à savoir la forme souhaitée, le poids du coffrage, le parement à obtenir et la réalisation. Le coffrage permet au béton d’obtenir la forme souhaitée et maintenir les matériaux en attendant le temps de séchage de béton. À l’état frais, le béton épouse la forme du coffrage. Le coffrage sert alors de guide pour couler la dalle.

Les caractéristiques du coffrage

Pour supporter le poids du béton, le coffrage doit rigide, non-absorbant et stable pour assurer la sécurité des ouvriers. Une stabilité par rapport aux efforts du vent et des chocs reste aussi importante. En fait, le vent et la pluie ont des conséquences importantes sur la qualité du béton. La conception du coffrage doit aussi assurer son indéformabilité malgré la poussée du béton et sa vibration. L’étanchéité des planches de coffrage évite les fuites d’eau et de laitance du béton pour garantir un meilleur aspect du parement. Le réemploi fréquent de ces planches risque de les altérer, surtout pour les coffrages en bois et modifie l’aspect final du béton. Pour éviter les épaufrures pendant le décoffrage, il convient de laisser des angles ouverts pour faciliter le démoulage. Il existe différents types de coffrage. Les coffrages en bois sont les plus utilisés parce qu’ils permettent de réaliser de béton de qualité. Le coffrage bois présente de nombreux atouts du fait de ses caractéristiques pour les bétons apparents et les ouvrages de formes complexes. Toutefois, la longévité des planches de coffrage bois est limitée parce que les caractéristiques changent après une réutilisation. Ainsi, vous pouvez opter pour des coffrages métalliques. Ils offrent un large choix qui tend à s’adapter aux besoins de la construction. Il en est par exemple d’un coffrage modulaire, un coffrage grimpant et un coffrage glissant. Les coffrages grimpants sont utiles pour les constructions hautes et répétitives permettant le bétonnage par levées successives. Tandis que le coffrage glissant se déplace suivant les opérations de coulage du béton. Quelles sont alors les grandes étapes pour un coffrage pour dalle béton ?

Les étapes clés du coffrage de béton

Les opérations de coffrages requièrent le respect de quelques règles. La première chose à faire serait de choisir les planches. Il faut choisir les planches bien droites avec des arêtes bien franches, nécessaires pour avoir des angles parfaits. Les planches de coffrage doivent être très solides pour maintenir le béton et fixées fortement pour supporter le poids du béton. Puis, il faut couper les planches selon les bonnes dimensions. Les dimensions devront tenir compte de la poussée du béton frais. Ensuite, il convient de disposer les planches pour assembler le coffrage à l’aide de vis ou des clous. Il faut aussi mettre sur le sol une fouille pour recevoir le béton et s’assurer de la mise à niveau des planches de coffrage. Il faut s’assurer que les coffrages sont bien fixés entre eux. Il arrive que pour la construction d’une terrasse en béton ou bien une construction assez longue, l’utilisation de cales ou piquets tous les 50 mètres sont indispensables pour éviter les déformations. Ces cales ou piquets sont indispensables pour renforcer le coffrage. Le décoffrage ne doit se faire qu’après la prise du béton. Ce temps de séchage doit être respecté pour garantir la solidité du béton. Ainsi, le coffrage de béton est un travail méticuleux qui nécessite des techniques spécifiques. Il est préférable de faire appel à des professionnels du béton.