Eclairage

L’éclairage est un vecteur important de dépense énergétique qu’il est possible de réduire par quelques gestes simples. Le premier d’entre eux est le choix judicieux du type de lampe adapté à l’usage que vous souhaitez en faire 
Comparatif des différents types de lampes existantes afin de vous éclairer dans votre choix :
 La diode electro-luminescente ou LED (Light Emitting Diode) : 
C’est une des ampoules les plus économiques et les plus écologiques. Elle est largement à privilégier. Son principal inconvénient qui est en train d’être résolu est qu’elle est peu disponible en forte puissance.
► Lampe à fluorescence ou dite à basse consommation ou néon : La lampe fluorescente est une solution économique et écologique pour éclairer de grands volumes ou le jardin. Elle est à éviter dans les pièces qui sont éclairées par intermittence comme les WC, la cave ou les couloirs.
► La lampe à ioniseur (une variante) : La lampe à ioniseur est une lampe fluocompacte qui intègre un ioniseur. Son rôle est de revivifier l’air, comme les lampes à sel.
 Lampe classique à incandescence : La lampe à incandescence est l’ampoule classique à bas prix et à l’éclairage très naturel, mais dont le coût de consommation est très important et la durée de vie très faible : une lampe peu écologique !
► Halogène : L’halogène n’est adapté que dans un éclairage indirect car le flux lumineux est trop éblouissant. C’est un mauvais calcul économique : le prix d’achat est pratiquement aussi élevé que les lampes fluorescentes pour un coût de consommation beaucoup plus élevé lié au rendement, mais également au fait que ce type de lampe est utilisé en lumière indirect. C’est la lampe à éviter : peu économique et peu écologique.
Lampe au sodium
► La lampe au sodium est utilisée surtout pour les éclairages publics. Son rendu des couleurs et son éclairage peu agréable sont des inconvénients de taille pour ce type de lampe. Elle adaptée pour éclairer un grand jardin par exemple. «