Comment trouver le groupe électrogène idéal pour fournir de l’énergie sur un chantier ?

groupe électrogène

Le recours à un groupe électrogène silencieux sur un chantier s’avère incontournable. En effet, ce dispositif permet de produire de manière autonome de l’énergie, sans déranger l’entourage. Il peut donc dépanner en cas de coupure de courant ou lorsque la zone d’intervention ne possède pas de prises d’alimentation. On retrouve de multiples modèles sur le marché, autant dire que ce ne sera pas simple de faire un choix parmi la richesse de l’offre. Aussi, avant d’acheter l’équipement, il convient de réaliser une sélection à l’aide de plusieurs critères, afin d’identifier le générateur répondant à ses besoins.

Le niveau sonore : un critère primordial

Posséder un groupe electrogene silencieux se révèle être bénéfique dans un chantier. Cet équipement permet de travailler facilement dans les zones habitées sans craindre de gêner le voisinage. De plus, il facilite également la communication entre les équipes dans le lieu d’intervention. En effet, on peut échanger calmement sans besoin de crier. Si possible, mieux vaut toujours opter pour un générateur électrique « insonorisé » qui ne dépasse pas les 85 dB. Au-delà de cette limite, on considère que le dispositif génère trop de bruit. De nombreux modèles proposent de nouvelles technologies qui assurent un fonctionnement discret des moteurs. Pour ne pas se tromper dans le choix, les conseils d’un spécialiste en la matière peuvent s’avérer essentiels.    

La puissance : le paramètre déterminant

Dans un chantier, la puissance d’un groupe électrogène fait partie des critères de choix importants. À titre indicatif, pour déterminer le besoin en électricité, il convient d’abord de répertorier les appareils que l’on souhaite alimenter (perceuse, scie, foreuse, perforateur, ponceuse…). Ensuite, on additionne la puissance des équipements en watt. Noter que les indications sont visibles sur les plaques signalétiques ou dans leurs modes d’emploi des appareils en question. Après cela, on obtient une valeur nominale que l’on peut employer par la suite pour identifier le générateur adéquat. Pour simplifier, mieux vaut investir dans un groupe électrogène proposant une puissance de sortie conséquente. Cela évite ainsi les éventuels problèmes pouvant survenir sur le chantier. Certes, les modèles offrant plus de 2000 W sont plus onéreux, mais ils sont plus adaptés à un usage professionnel et prolongé.   

L’encombrement et la facilité de transport : des éléments à ne pas négliger

Certains groupes électrogènes disposent d’un volume restreint. Ils sont assez compacts et faciles à déplacer. Il s’agit de critères importants pour un artisan ou pour un professionnel indépendant. En effet, beaucoup de modèles se portent à une main et se rangent facilement dans le coffre d’une voiture. Néanmoins, il faut avoir en tête que plus un générateur est petit, plus il sera limité en termes de puissance. Mieux vaut donc trouver le juste milieu. Une petite astuce, vérifier toujours la présence de roues sur les groupes électrogènes, la présence de ces petits accessoires facilite énormément le déplacement du dispositif. D’autres critères doivent également être prises en compte pour le choix de cet équipement. On peut prendre comme exemple, le type de motorisation (diesel, essence, solaire), le mode de démarrage, le fabricant ou la présence ou non d’un régulateur automatique de la tension.